En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo partenaire LOGO_SUPAGRO LOGO_ANR

LEPSE

M3P

 

M3P plaquette

Les plateformes de phénotypage à haut-débit du LEPSE, regroupées dans l'ensemble Montpellier Plant Phenotyping Platforms (M3P), permettent d'analyser et de modéliser la variabilité génétique de la réponse des plantes aux stress environnementaux et aux changements climatiques (sécheresse, hautes températures notamment).

M3P est un des noeuds de l'infrastructure nationale PHENOME (Projet Investissement d'Avenir). M3P est largement ouvert à la communauté scientifique. Il s'intègre dans le projet Européen EPPN2020 ainsi que dans le réseau international IPPN. Nous accueillons chaque année des équipes extérieures au LEPSE dans le cadre de projets internationaux et internationaux, sur une grande variété d'espèces (maïs, blé, vigne, pommier, sorgho, ...).

Plus d'une cinquantaine de publications scientifiques sont issues des travaux menés sur ces plateformes (décembre 2017).

Télécharger la Plaquette M3P.

PHENODYN 

La plateforme PHENODYN est située dans une serre S1 de 180 m² et permet la mesure en continu la croissance foliaire grâce à autant de capteurs de déplacements rotatifs et la transpiration de 420 plantes de céréales (maïs, riz, blé…) regroupées sur 140 balances, à un pas de temps du ¼ d’heure. La croissance peut ainsi être reliée à la disponibilité en eau dans le sol ainsi qu’aux conditions environnementales (rayonnement, températures d’air et de feuilles, demande évaporative). PHENODYN peut également être déployé dans deux chambres de cultures de 25 m² chacune permettant de fixer les conditions environnementales et de dresser rapidement des courbes de réponse. 

PHENOPSIS 

La plateforme PHENOPSIS est un automate d'irrigation et de prises d'images situé en chambre de culture de 1,5 x 5 m. Il s'agit d'un prototype construit par Optimalog (France) en 2003. Depuis 2007, le LEPSE dispose de 3 automates PHENOPSIS. Grâce à un bras amovible il permet de peser, d'irriguer précisément jusqu'à un poids cible défini par l'expérimentateur et prendre des images (visible, infra-rouge, fluorescence) sur plus de 500 petites plantes comme la plante modèle Arabidopsis thaliana ou Brachypodium dans des conditions environnementales rigoureusement contrôlées.

PHENOARCH 

Installée dans une serre de 350 m², la plateforme PhenoArch est basée sur un convoyeur qui transporte 1700 plantes en pots entre des espaces d'irrigation et une chambre d’imagerie. Les images recueillies et le suivi du poids des pots permettent d'estimer  la croissance et la transpiration et d'estimer l'efficience d'utilisation de l'eau. Des pipelines d'analyse permettent d'estimer le rayonnement incident ainsi que le rayonnement intercepté par chaque plante et en déduire l'efficience d'utilisation du rayonnement. PHENOARCH est couvert de capteurs environnementaux permettant d'estimer les conditions perçues par les plantes à chaque instant. Le débit de PHENOARCH lui permet d'être utilisé pour des analyses de génétique d'association ainsi que pour de la sélection génomique.