En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Inra Transfert Environnement

La mesure du potentiel méthanogène

Le test de potentiel méthanogène ou BMP (Biochemical Methane Potential), permet de déterminer la quantité maximale de méthane produite par un échantillon de matière organique.

Cette mesure peut être réalisée pour tout type de biomasse : effluents d’élevages (lisiers, fientes, fumiers…), déchets agroalimentaires (résidus lignocellulosiques, graisses, boues …), déchets de collectivités  (biodéchets, boues de STEP…), cultures énergétiques (plante entière, ensilage, paille…) ainsi que tout autre résidu ou produit organique.

Principe de la mesure

BMP

La mesure du potentiel méthanogène est réalisée dans des fioles de 500 ml, placées dans une étuve agitée, thermostatée à 35°C. L’échantillon est préalablement caractérisé selon les paramètres suivants : matière sèche (MS) et matière volatile (MV) pour un échantillon solide, demande chimique en oxygène (DCO) pour un échantillon liquide. Avant l’ajout des échantillons à étudier, les fioles sont maintenues quelques jours sans alimentation afin d’épuiser la charge organique résiduelle contenue, les boues anaérobies utilisées comme inoculum. Une fiole ne contenant que l’inoculum, non alimentée pendant toute la durée de l’expérimentation, sert de témoin pour chaque essai. Ce témoin permet de mesurer l’activité endogène des boues anaérobies. Pour chaque mesure du potentiel méthane l’essai est réalisé en double (2 essais en parallèle).

Une quantité connue de l’échantillon caractérisé, est ajoutée dans les fioles, les microorganismes dégradent la matière organique apportée, ce qui se traduit par la production de biogaz. A la fin de cette phase de réaction, la vitesse de production de biogaz chute, signe de la fin de la biodégradation de la matière organique. La production de biogaz est mesurée au cours du temps et la composition du biogaz produit est analysée tout au long du suivi de l’essai par chromatographie en phase gazeuse. Le potentiel méthane de chaque échantillon est déterminé à partir de la quantité cumulée de méthane produit dans chaque fiole.

Résultats et interprétation

La mesure du potentiel méthanogène renseigne sur la quantité de méthane produit par unité de masse de sustrat.

Les résultats sont présentés sous la forme d’un rapport d'analyse, ils peuvent être utilisés pour :

  • valider la faisabilité économique d’un projet d’installation de méthanisation,
  • contrôler ou optimiser le fonctionnement d’un digesteur.

Pour aller plus loin :
La vitesse de dégradation du substrat, le volume, la composition et la cinétique de production de biogaz mesurés au cours d’un essai BMP, ne constituent en aucun cas des données reproductibles ou exploitables.

Si vous désirez obtenir les informations nécessaires au dimensionnement d'une unité industrielle de méthanisation (qualité du biogaz, cinétique et taux de biodégradation, charge appliquée, nature et composition du digestat) , vous pouvez réaliser un essai en bioréacteur pilote.

 Pour toute demande de devis, contactez notre service commercial.