En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRA Logo_MUSE

UMR DGIMI Diversité, génomes interactions microorganismes-insectes

Biologie des espèces étudiées

Hyposoter didymator

Hyposoter didymator (Ichneumonidae; Campopleginae) est une espèce a priori généraliste qui parasite plusieurs ravageurs des cultures de la famille des Noctuelles (Helicoverpa armigera, Spodoptera littoralis, Spodoptera exigua, Autographagamma, etc..).

Cette espèce étant répandue sur le pourtour méditerranéen, elle est susceptible de réguler de façon non anecdotique les populations de noctuelles qui sont des ravageurs des cultures.

C’est une espèce endoparasitoïde solitaire (un seul individu se développe par chenille hôte).

1. La femelle pond un œuf dans une jeune chenille.

2. L’œuf éclot au bout de 2 jours,

3. La larve se nourrit aux dépens de tissus de la chenille hôte,

4. En fin de développement, la larve mature sort de la chenille qui meurt, et tisse un cocon pour s’y nymphoser.

Le développement complet dure environ 2 semaines (à 25°C).

 Les chenilles parasitées montrent un phénotype caractérisé par une faible prise alimentaire et une forte réduction de la croissance pondérale, et elles cessent leur développement en fin de 4ème stade.

Cette espèce est associée à un polydnavirus du genre Ichnovirus dont les particules sont produites dans les ovaires et injectées dans le lépidoptère lors de l’oviposition : HdIV (Hyposoter didymator IchnoVirus). Nous avons montré que HdIV était indispensable à la réussite du développement larvaire de H. didymator.

cycle H_didymator

Cycle de Hyposoter didymator

La femelle pond son œuf dans une chenille (de préférence au 2ème ou 3ème stade larvaire). Lors de la ponte, elle co-injecte des particules d’ichnovirus (HdIV) produites par les cellules du calyx et stockées dans les ovaires. La larve parasitoïde se développe à l’intérieur de la chenille parasitée, qui continue elle-même à se développer, mais qui a une croissance et une prise alimentaire moindre comparée à une chenille non parasitée. En parallèle, les cellules de la chenille parasitées, infectées par HdIV, produisent des protéines ichnovirales (i.e. codées par l’ADN présent dans les particules de HdIV). Ces protéines HdIV sont en partie responsables du moindre développement de la chenille parasitée et de l’inhibition de sa réponse immunitaire. De façon intéressante, pour cette espèce, l’œuf est également protégé vis-à-vis de la réponse immunitaire de la chenille grâce à des protéines de surface (Dorémus et al., JIP 2013). 

Venturia canescens

Venturia canescens : (Ichneumonidae ; Campopleginae) est un endoparasitoïde solitaire de Lépidoptères ravageurs de denrées stockées appartenant à la famille des Pyralidae, tels que Ephestia kuehniella.

Chez cette espèce, deux modes de reproduction coexistent : la thélytoquie (une femelle ne produit que des filles) et l’arrhénotoquie (une femelle produit des mâles parthogénétiquement et des femelles par fécondation de ses gamètes).

Un œuf est pondu par les femelles dans une chenille hôte. Les larves parasites se développent ensuite dans l’hôte qui reste vivant. Dans la chenille hôte, l’œuf de V. canescens est protégé vis-à-vis de la réponse immunitaire grâce à des particules pseudo virales (Virus-like-particles ou VLPs). Ces VLPs sont produites dans les cellules du calyx puis dans les ovaires, elles enrobent l’œuf formant ainsi une couche protectrice. Nous avons montré récemment que ces VLPs étaient produites par des gènes provenant de l’intégration d’un nudivirus dans le génome de la guêpe au cours de l’évolution (Pichon et al., 2015 Science Advances).