En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Laboratoire de Biotechnologie de l'Environnement

Intégration des traitements biologiques des résidus organiques pour une gestion durable des agrosystèmes : digestats et agronomie

Lors du traitement et de la valorisation des résidus organiques, les produits résiduaires organiques générés doivent répondre à des critères de qualité agronomique incluant efficacité et innocuité (environnementale et sanitaire). Il est donc obligatoire de concevoir les bioprocédés en fonction des antagonismes entre les services attendus (i.e. dimensions agronomique et écosystémique, traitement de la pollution, et production d'énergie et/ou de molécules plateformes) à la recherche d'un compromis. Or, cette question du compromis n'est pas aujourd'hui intégrée dans la conception et la conduite des procédés. Trouver un compromis entre valorisation agronomique et énergétique, entre autres services rendus, passe par la modélisation et le contrôle des procédés de traitement des résidus organiques afin de mieux concevoir ces derniers, de les adapter aux besoins en aval et de penser à des filières innovantes. Ainsi, l’objectif est de raisonner en « ingénierie reverse », à savoir partir des besoins des agrosystèmes pour adapter les bioprocédés. Au sein du LBE, les digestats de méthanisation sont les produits résiduaires organiques majoritairement étudiés dans les divers projets en cours, avec notamment le développement et l’application de techniques de caractérisation innovantes (infra rouge, fluorescence) et des collaborations avec les spécialistes agronomes de l’INRA.

Contact

Julie Jimenez