En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Laboratoire de Biotechnologie de l'Environnement

Nathalie Wéry soutiendra son HDR le lundi 18 avril 2016

Soutenance de l'Habilitation à Diriger les Recherches de Nathalie Wery

Titre des travaux :

Filières de traitement et de valorisation des résidus issus des activités humaines : dynamique des bactéries pathogènes

Lieu et heure de soutenance:

Amphithéâtre de l’IUT de Génie Chimique Génie des Procédés de Narbonne, à 14h30

Composition du jury
  • Patrick Dabert, Directeur de Recherche, IRSTEA, Rapporteur
  • Anne-Marie Delort, Directrice de recherche, CNRS, Rapporteur
  • Caroline Duchaine, Professeur, Université Laval, Québec, Rapporteur
  • Georges Barbier, Professeur, Université de Bretagne Occidentale, Examinateur
  • Yves Le Loir, Directeur de Recherche, INRA, Examinateur
  • Brigitte Brunel, Professeur, Montpellier SupAgro, Examinateur
  • Isabelle Déportes, Ingénieur ADEME, Examinateur
  • Jean-Jacques Godon, Directeur de Recherche, INRA, Examinateur
Résumé des travaux

Le traitement des résidus des activités humaines (effluents urbains et agricoles, biodéchets, boues d’épuration…) est au cœur des problématiques environnementales et énergétiques. Il constitue un enjeu fondamental des sociétés actuelles. Les pressions sur certaines ressources orientent les pratiques vers la réutilisation des matrices traitées (irrigation). Cette valorisation des résidus des activités humaines doit se faire en garantissant une innocuité environnementale et sanitaire des sous-produits. Or les déchets ou matières polluantes sont associés à des risques sanitaires par la présence de contaminants microbiologiques. Les travaux de recherche portent sur la survie et la dissémination des bactéries pathogènes sur les filières de traitement et de valorisation des déchets. Des connaissances opérationnelles ont été générées sur la caractérisation des impacts, notamment sur les expositions aux bioaérosols et les sphères d’influence autours des sites industriels. Des résultats sur la caractérisation des déterminants de la survie des pathogènes bactériens lors des traitements et la contribution des paramètres biotiques ont été obtenus. Enfin, les processus associés aux problèmes de recroissance lors du stockage des matrices traitées ont été investigués, en lien avec l’état ‘Viable mais Non Cultivable’.