En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo partenaire

UMR DMEM : dynamique musculaire & métabolisme

Endocrinologie Mitochondriale et Nutrition

L’équipe Endocrinologie Mitochondriale et Nutrition est composée de 5 chercheurs, un ingénieur d’étude, une assistante ingénieure, deux techniciennes et trois doctorants. Depuis février 2012, elle est co-dirigée par Chantal Wrutniak-Cabello et François Casas.

Historiquement notre équipe s’intéressait aux bases moléculaires de l’influence myogénique des hormones thyroïdiennes. Ces travaux ont notamment conduit à la découverte de récepteurs localisés dans les mitochondries (p43, p28, mt-RXR, mt-PPAR) et à l’émergence du concept d’endocrinologie mitochondriale. L’importance physiologique considérable de cette nouvelle voie d’action nous a amené à focaliser nos travaux sur la régulation de l’activité mitochondriale et à étudier son impact sur la fonction musculaire. Depuis l’arrivée de chercheurs en nutrition, nous développons également un programme concernant l’implication des mitochondries dans les pathologies associées à la consommation de régimes hypercaloriques.

Les recherches que nous développons s’articulent autour de deux grandes thématiques:

  1. Influence de modifications de l’activité mitochondriale sur le métabolisme et la fonction musculaire
  2. Implication des mitochondries dans des pathologies liées à des déséquilibres nutritionnels.

Ces recherches visent à mieux comprendre l’influence de la T3 et de l’activité mitochondriale sur l’établissement du phénotype musculaire. En particulier, les travaux développés sur nos modèles d’animaux transgéniques (p43 et SIRT3) ont pour objectif d’apporter des connaissances approfondies sur les processus par lesquels l’activité mitochondriale contrôle le métabolisme énergétique et la plasticité musculaire, qui sont deux éléments essentiels à la capacité d’adaptation des animaux.

A travers deux projets « nutrition » nous cherchons à mieux comprendre l’implication des mitochondries dans le développement du syndrome métabolique. L’un est focalisé sur le stress oxydant et les antioxydants en relation avec l’activité mitochondriale et la composition lipidique membranaire, l’autre concerne l’hypothèse de l’imprinting mitochondrial en relation avec le développement de syndrome métabolique chez les descendants de mères recevant un régime hypercalorique. Ces études ambitieuses, en plus des connaissances fondamentales qu’elles devraient générer, pourraient déboucher sur des applications dans le domaine de la santé humaine en permettant de prévenir ou contrecarrer les conséquences physiopathologiques de déséquilibres nutritionnels avant leur évolution vers la maladie déclarée.
L’ensemble de ces projets repose sur des approches de biologie intégrative et combine des expertises variées en biologie cellulaire, physiologie et nutrition. De plus, il s’appuie sur de solides collaborations nationales et internationales.

EMN

Membres de l'équipe EMN

Chercheurs

F. CASAS (DR)

B. CHABI (CR)

C. COUDRAY (CR)

C. FEILLET-COUDRAY (CR)

S. GAILLET (MCU)

C. WRUTNIAK-CABELLO (DR)

ITA

B. BONAFOS (TR)

F. CORTADE (AI)

G. FOURET (IE)

L. PESSEMESSE (TR)

Post-Doc et ATER

E. BLANCHET (Post-Doctorante)

J. VIDE (Post-Doc)

Doctorants

Y. WANG (Doctorante)